Contacter le service client garantie MICHELIN

Faire une demande de prise en charge de garantie constructeur ou d’une extension de garantie pour VILLAVERDE avec l’ensemble des informations de contact comme : numéro de téléphone, page du site dédié à la garantie, chat, horaires d’ouverture, pages facebook @Michelin etc…

Garantie MICHELIN

Garantie MICHELIN par téléphone

Vous rencontrez un problème avec votre objet ou service ? Contacter la garantie MICHELIN.

Disponibilité du service de mise en relation avec MICHELIN pour une garantie de produit : 

Service client pour une garantie DISPONIBLE
APPELER au 0890248809 * 0890248809 0,80 € / min

*Disponibilité : 7j/7 et 24h/24

 
 

Prise en charge de la garantie d’un produit ou objet MICHELIN :

    • Informations sur la garantie ou durée d’un produit MICHELIN
    • Problèmes fonctionnels avec le produit / service MICHELIN
    • Garantie MICHELIN car le produit est cassé ou ne fonctionne pas pour vous (HS)

Informations MICHELIN sur leur page Facebook. Vous trouverez sur cette page Michelin les informations de la marque MICHELIN qui propose des services dans des catégories ci-dessous :

Catégories

Marque

 

Constructeur automobile

 

Magasin de films et de musique

 

 

L’adresse de la page Facebook est https://fr-fr.facebook.com/Michelin/

Dernière mise à jours des informations sur cette page : 

  • Pseudo : @Michelin
  • Nombre de fans : 5509830

Site internet MICHELIN

Demandez des informations sur votre besoin de demande de garantie sur le site  https://www.viamichelin.fr/

Informations sur le site pour MICHELIN sur www.viamichelin.fr

 

ViaMichelin : Itinéraires, Cartes, Info trafic, Hôtels

 

Calcul d'itinéraire, cartes MICHELIN, info trafic en temps réel, réservation d'hôtels en France et en Europe

Questions dédié aux garanties MICHELIN

Retrouvez les questions posées à @Michelin au sujet de la garantie :

Description des services et produits MICHELIN

Historique de la société MICHELIN ? Quels services MICHELIN proposes aux consommateurs ou entreprises ? Les types de produits ou produits principaux de Michelin

Histoire du groupe Michelin

Deux frères, Édouard et André Michelin, dirigent une usine de caoutchouc à Clermont-Ferrand, en France. Un jour, un cycliste dont le pneu devait être réparé se présente à l’usine. Le pneu est collé à la jante et il faut plus de trois heures pour le démonter et le réparer, puis le laisser sécher toute la nuit. Le lendemain, Édouard Michelin emmène le vélo réparé dans la cour de l’usine pour le tester. Après seulement quelques centaines de mètres, le pneu s’est rompu. Malgré cet échec, Édouard est enthousiasmé par le pneu et travaille avec son frère à la création de sa propre version, qui n’a pas besoin d’être collée à la jante. La société Michelin est constituée le 28 mai 1888. En 1891, elle dépose son premier brevet pour un pneu démontable qui sera utilisé par Charles Terront pour gagner la première course cycliste longue distance au monde, le Paris-Brest-Paris 1891.

Michelin a apporté un certain nombre d’innovations aux pneumatiques, notamment en 1946 le pneu radial (alors connu sous le nom de pneu « X »). Il a été développé en pensant à la Citroën Traction Avant et à la Citroën 2 CV à traction avant. Dans les années 30, Michelin avait racheté la société Citroën, alors en faillite. En août 2008, ce pneu est toujours disponible pour la 2CV. En 1934, Michelin a introduit un pneu qui, en cas de crevaison, roulait sur une doublure en mousse spéciale, connu aujourd’hui sous le nom de pneu à roulage à plat (type autoportant).

Dans les années 1920 et 1930, Michelin a exploité de grandes plantations de caoutchouc au Vietnam. Les conditions de travail dans ces plantations ont donné lieu au célèbre mouvement ouvrier Phu Rieng Do.

En 1988, Michelin a acquis les divisions de fabrication de pneus et de caoutchouc de l’entreprise américaine B.F. Goodrich Company fondée en 1870. Cela comprenait l’usine de Norwood, en Caroline du Nord, qui fournissait des pneus au programme de la navette spatiale américaine. Deux ans plus tard, elle a acheté Uniroyal, Inc, fondée en 1892 sous le nom de United States Rubber Company. Uniroyal Australia avait déjà été rachetée par Bridgestone en 1980.

Michelin contrôle également 90 % de Taurus Tire en Hongrie, ainsi que Kormoran, une marque polonaise.

Depuis le 1er septembre 2008, Michelin est à nouveau le plus grand fabricant de pneus au monde, après avoir été pendant deux ans le numéro deux derrière Bridgestone. Michelin produit des pneus en France, en Espagne, en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, au Brésil, en Thaïlande, au Japon, en Italie et dans plusieurs autres pays. Le 15 janvier 2010, Michelin a annoncé la fermeture de son usine d’Ota, au Japon, qui emploie 380 personnes et fabrique le pneu Michelin X-Ice. La production du X-Ice sera transférée en Europe, en Amérique du Nord et ailleurs en Asie.

MotoGP

Michelin a participé au MotoGP de 1972 à 2008. Ils ont introduit la construction radiale en MotoGP en 1984, et les pneus multi-composants en 1994. Ils ont remporté 360 victoires en 36 ans, et de 1993 à 2006, le championnat du monde est allé à un pilote équipé de Michelin.

En 2007, Casey Stoner, sur des pneus Bridgestone, a remporté le championnat du monde de manière dominante, et Valentino Rossi et d’autres pilotes de haut niveau se sont plaints que les Michelins étaient inférieurs. Rossi voulait des Bridgestone pour la saison 2008, mais Bridgestone était réticent à les fournir ; Dorna a menacé d’imposer un pneu de contrôle sur la série, après quoi Bridgestone a cédé.

En 2008, les pneus Michelin ont continué à être perçus comme inférieurs à ceux de Bridgestone, et Michelin a commis des erreurs de jugement en allouant des pneus adéquats pour certains week-ends de course. L’équipe de Dani Pedrosa est passée aux Bridgestones au milieu de la saison, une décision très inhabituelle qui a provoqué des frictions entre Honda Racing Corporation et son sponsor Repsol YPF. D’autres pilotes ont également exprimé leurs inquiétudes et il semblait que Michelin pourrait ne pas avoir de pilotes d’usine pour la saison 2009, ce qui a conduit à des rumeurs selon lesquelles Michelin se retirerait complètement de la série. La Dorna et la FIM ont annoncé qu’un pneu de contrôle serait imposé au MotoGP pour la saison 2009 et Michelin n’a pas présenté d’offre, mettant ainsi fin à sa participation à la série à la fin de 2008. Michelin a confirmé son retour en MotoGP à partir de la saison 2016 en tant que fournisseur officiel de pneumatiques après le retrait de Bridgestone de la série à la fin de la saison 2015.

Formule 1

Michelin a participé pour la première fois à la saison 1977 de Formule 1, lorsque Renault a commencé à développer sa voiture de F1 turbocompressée. Michelin a introduit la technologie du pneu radial en Formule 1 et a remporté le championnat des pilotes de Formule 1 avec Brabham, avant de se retirer en 1984.

La société est revenue en Formule 1 en 2001, fournissant les écuries Williams, Jaguar, Benetton (rebaptisée Renault en 2002), Prost et Minardi. Toyota a rejoint la F1 en 2002 avec des pneus Michelin, et McLaren a également signé avec la société. Au début, les pneus Michelin n’étaient pas compétitifs, mais dès la saison 2005, ils étaient totalement dominants. Cela s’explique en partie par le fait que le nouveau règlement stipule que les pneus doivent durer pendant toute la durée de la course (et des qualifications), et en partie par le fait qu’une seule équipe de pointe (Ferrari) utilisait des Bridgestone et devait donc effectuer la majeure partie du travail de développement. Michelin, en revanche, disposait de beaucoup plus d’essais et de données de course fournies par le grand nombre d’équipes utilisant ses pneus.

Après la débâcle du Grand Prix des États-Unis, 2005 où, pour des raisons de sécurité, Michelin n’a pas autorisé les équipes qu’elle fournit à courir, le cours de l’action Michelin a chuté de 2,5 % (bien qu’il se soit redressé le même jour). Le 28 juin, Michelin a annoncé qu’elle offrirait une compensation à tous les amateurs de course qui avaient acheté des billets pour le Grand Prix. L’entreprise s’est engagée à rembourser le prix de tous les billets pour la course. En outre, elle a annoncé qu’elle fournirait 20 000 billets gratuits pour la course de 2006 aux spectateurs qui avaient assisté à l’événement de 2005.

Michelin entretient des relations difficiles avec l’organe directeur du sport automobile (la FIA) depuis 2003 environ, et cette situation a dégénéré en un mépris apparent entre les deux parties au cours de la saison 2005. Le désaccord le plus visible a eu lieu lors du Grand Prix des États-Unis et l’acrimonie qui a suivi. Michelin a critiqué l’intention de la FIA de passer à une source unique (c’est-à-dire une seule marque) de pneus à partir de 2008, et a menacé de se retirer du sport. Dans une réprimande publique, le président de la FIA, Max Mosley, a écrit : « Il y a des arguments simples en faveur d’un pneu unique, et si [Édouard Michelin, le patron de Michelin] n’en est pas conscient, il fait preuve d’une méconnaissance presque comique de la Formule 1 moderne ». Une autre pomme de discorde a été la réintroduction du changement de pneus lors des arrêts au stand à partir de 2006. Michelin a critiqué cette décision en affirmant que « cet événement illustre les problèmes de la F1 en matière de prise de décision incohérente et de manque de transparence ».

En décembre 2005, et en raison des relations difficiles avec l’organe directeur du sport, Michelin a annoncé qu’il ne prolongerait pas sa participation à la Formule 1 au-delà de la saison 2006. Bridgestone a alors été le seul fournisseur de pneus de la Formule 1 jusqu’à la fin de la saison 2010, et Pirelli a fourni des pneus pour 2011.

La dernière course gagnée avec des pneus Michelin en Formule 1 a été le Grand Prix du Japon 2006, Fernando Alonso ayant bénéficié de la panne du moteur Ferrari de Michael Schumacher pendant la course. Michelin remporte ainsi sa deuxième victoire consécutive dans le championnat des constructeurs, après celle de Bridgestone en 2005 et 2006, et porte à quatre le nombre de victoires de Michelin depuis la création de cet événement en 1958, lors de la saison de Formule 1 ; les autres victoires de Michelin remontent aux saisons 1979 et 1984.

  • MICHELIN fait partie de l’index : M
  • MICHELIN fait partie de la catégorie : Marque

KD :